Lors de la création, la terre était informe et vide. Dieu a tout arrangé pour qu’elle soit en mesure d’accueillir l’Homme qu’il a choisi de créer à son image. Lorsque le péché est entré dans le monde, le vide, le chaos et les ténèbres du commencement sont revenus. Malgré la chute, Dieu dans sa grâce a laissé à l’Homme fait à son image, certaines capacités qui vont lui permettre d’assurer la survie de l’humanité. Même dans les civilisations primitives les Hommes manifestent une intelligence qui leur permet de vivre dans un environnement parfois hostile.

  1. Les dons naturels

Ce sont les talents avec lesquels nous naissons. La faculté de compréhension et d’apprentissage (la musique, le sport) est un don que chaque Homme possède dans une certaine mesure. Nous pouvons la voir dans les progrès constants de l’humanité. Et bien que celle-ci soit limitée, elle leur a permis, dans les domaines de la science de la technologie, d’inventer et de découvrir d’innombrables choses qui nous sont très utiles (électricité, moyen de locomotion, électroménager…).

2. Leurs limites (Rom 1 :18-32)

Sans la grâce liée au salut l’intelligence naturelle ne peut jamais permettre aux Hommes d’atteindre ou de saisir Dieu (1Cor 1 :18-25). En effet, nous pouvons constater que malgré ses multiples facultés intellectuelles, l’être humain évolue dans l’aveuglement total et sombre dans toutes sortes de dérèglements et de perversions. (Eph 4 :18).

3. La position de l’Eglise face à la connaissance
Nous ne devons pas négliger le savoir que les non croyants peuvent avoir dans tel ou tel domaine mais au contraire le reconnaitre et l’accepter. Le but est de restaurer la réalité d’autrefois qui voulait que le l’intelligence ne soit pas opposable à la foi, ainsi prouver qu’en plein 21ème siècle on peut être chrétien et intellectuel. Nous vivons dans un monde où l’instruction garantie le succès et la considération. Tendons à la formation et évoluons dans les postes que nous occupons et appliquons nous dans les études car nous devons exceller dans nos spécialités afin que l’Evangile pénètre tous les niveaux de la société. Puisque tout don parfait vient de Dieu (Jc 1 : 16-17 ;5) et que nous avons reçu le Saint Esprit, appuyons nous sur le Seigneur pour réussir ce que nous entreprenons (Josué 1 : 8).

Conclusion
Les chrétiens, sans remettre en cause le spirituel, doivent absolument être comptés, par leur formation laïque, parmi les élites de la nation. Croyons que Dieu est capable de nous placer au sommet de nos spécialités (médecin, avocat, gouvernante…) pour que, par le témoignage de l’Evangile, toutes les catégories sociales trouvent leur place dans l’église.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.