Il semble être acquis par tous les chrétiens que Dieu est omniscient (sait tout), omnipotent (est Tout Puissant), omniprésent (est partout) mais quelle est notre attitude face aux difficultés ? Et quand nous succombons à la tentation, rejetons-nous la faute aux autres (pasteur, frères, église), cherchons-nous la solution par nos moyens ou laissons-nous Dieu la trouver pour nous ?

I. Confirmer les disciples évangéliques

Il y a des disciples évangéliques cachés partout (travail, école, famille, supermarché…), peu importe leur passé, leur origine, leur classe sociale ou encore leur appartenance religieuse. Après leur conversion, Ils ne se focalisent que sur Jésus le Christ sans être troublés par les fausses doctrines. Comme les 12 apôtres, ils sont capables de saisir que leur vie est dans la main du Seigneur (Jn 6 : 53-69) contrairement aux disciples qui suivaient Jésus par motifs. Les responsables doivent ouvrir l’œil spirituel pour voir les disciples évangéliques car beaucoup de chrétiens commencent mais ne confirment pas. Ils s’arrêtent étant incapables de se réjouir de l’évangélisation ne pouvant ni trouver et encore moins établir des disciples pour changer leur entourage.

II. Les réponses bibliques

Si nous comprenons comment Dieu fonctionne, nous considèrerons d’avantage les serviteurs de Dieu et la Parole qu’ils proclament. Car en effet, au travers des messages que nous recevons d’eux, il y a l’orientation que nous devons suivre afin de toujours recevoir des réponses bibliques. Voilà pourquoi, nous devons restaurer le culte mais aussi réaliser que même dans les recommandations qu’ils peuvent nous donner individuellement, il y a la direction du Seigneur. La veuve avait saisi ce mystère et c’est comme ça qu’elle s’est tournée vers le prophète lorsqu’elle s’est retrouvée dans les problèmes. Elle savait que la solution était Dieu lui-même et a manifesté sa foi en obéissant à ce que l’homme de Dieu lui avait dit de faire, en allant prier. C’est ainsi qu’elle reçut, au-delà de ce qu’elle pouvait espérer, la réponse que l’Eternel avait préparé pour elle et sa famille.

 III.Se préparer pour expérimenter les œuvres de Dieu

Sans l’unité dans la chambre haute, l’église primitive n’aurait jamais expérimentée la Pentecôte. Leur persévérance dans les enseignements des apôtres, la fraction du pain, la communion fraternelle et les prières (Act 2 :41-42), leur a permis de voir les œuvres de Dieu. Dans l’église locale, sans cette unité autour du pasteur, il est impossible de voir le St Esprit agir. Car selon les besoins et les terrains Dieu sait donner une parole particulière que les fidèles de l’église doivent tenir. La veuve est partie voir Elisée auprès de qui Dieu les a placés plutôt que d’aller ailleurs.

Conclusion :

Nous devons nous préparer dans la foi, c’est-à-dire spirituellement, depuis l’école du dimanche jusqu’aux responsables, pour que la promesse d’élargir l’espace de notre tente (Es 54 :1-3) s’accomplisse. Sans préparer les vases, la veuve ne pouvait voir l’huile coulée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.