La Parole nous présente maintes récits illustrant les différentes manières selon lesquelles Dieu répond à la prière. Pendant le règne, quand la bénédiction millénaire sera répandue sur le peuple rassemblé dans sa terre, il y aura dans le cœur des fidèles une telle communion de pensées avec l’Éternel qu’il peut assurer : « Et il arrivera qu’avant qu’ils crient je répondrai, et pendant qu’ils parlent j’exaucerai » (Esaïe 65:24). Si cette promesse s’applique littéralement à « la semence des bénis de l’Éternel » (Esaïe 65:23), elle a été accomplie déjà, en bien des circonstances, pour des rachetés de Christ dans le jour actuel. Dieu en soit béni ! Après avoir entendu la parole d’Ésaïe, le prophète : « Donne des ordres pour ta maison, car tu vas mourir et tu ne vivras pas », Ézéchias « pria l’Éternel » et « versa beaucoup de larmes ». À cette prière, à ces larmes l’Éternel répondit aussitôt : Ésaïe « n’étant pas encore arrivé au milieu de la ville », l’Éternel le renvoie auprès d’Ézéchias pour lui déclarer : « J’ai entendu ta prière, j’ai vu tes larmes ; voici, je te guérirai » (2 Rois 20:1-7). La réponse est immédiate. Elle le fut aussi pour Daniel, bien qu’elle n’ait pu lui être donnée qu’au bout de vingt et un jours : Dieu avait sans doute permis l’opposition de l’ennemi pour que fussent manifestées la foi de Daniel et sa persévérance dans la prière et dans le deuil, car en effet il a « mené deuil trois semaines entières » (Daniel 10:2 et 11-13).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.