«Quiconque s’élève, sera abaissé ; et celui qui s’abaisse sera élevé» (Luc 18:14).

En deux autres occasions, notre Seigneur fit cette même déclaration solennelle, chaque fois à propos de la recherche des honneurs et des distinctions parmi les hommes. Ici, pourtant, Il la présente à ses auditeurs comme une doctrine d’une importance éternelle. Tout homme qui s’exalte lui-même en proclamant, avec une présomption toute charnelle, sa propre justice et sa propre importance, Dieu ne peut le juger digne que d’être banni éternellement de sa présence. Se tenir devant Dieu sans voir revêtu la robe de noces, sans cette justice sans défaut et infiniment parfaite qu’est Christ pour quiconque croit,  c’est s’exposer à la juste indignation du Roi des rois : Celui-ci doit abaisser un tel homme dont la sentence ne peut être que : «Liez-le pieds et mains, emportez-le, et jetez-le dans les ténèbres de dehors ; là seront les pleurs et les grincements de dents» (Matthieu 22:13). Combien cet abaissement sera grand, source d’amère et éternelle souffrance ! D’un autre côté, «celui qui s’abaisse sera élevé». De tels hommes ne défendent pas leurs propres opinions dans les choses de Dieu. Ils ne se vantent pas de leurs propres talents, ni de leurs propres succès. Ils croient que «Dieu est plus grand que l’homme». Ils laissent de côté leurs propres idées. Ils laissent à Dieu la place qui Lui revient. Ils inclinent leur oreille vers Lui et écoutent sa Parole. Enseignés par son Esprit, et éclairés par la Parole de vérité, ils reconnaissent que toutes leurs justices sont semblables à des haillons, et confessent qu’ils sont impurs et perdus. Ce sont de telles âmes que Dieu élèvera, car «de la poussière il fait lever le misérable, de dessus le fumier il élève le pauvre, pour les faire asseoir avec les nobles ; et il leur donne en héritage un trône de gloire» (1 Samuel 2:8). Dès ici-bas, ils reçoivent «l’huile de joie au lieu du deuil, un vêtement de louange au lieu d’un esprit abattu» (Ésaïe 61:3). Ils ont conscience d’être élevés au-dessus des vils plaisirs des convoitises charnelles, pour jouir de la communion avec le Père et avec son Fils Jésus-Christ. Dès ici-bas ils sont délivrés de leur condition d’esclaves de Satan, pour goûter leur liberté d’enfants dans la présence de Dieu. Et quand le Seigneur Jésus reviendra, alors que beaucoup seront laissés ici-bas pour subir ses terribles jugements, eux seront élevés et partageront son règne de gloire. Ils verront sa face, ils Lui seront semblables et partageront sa gloire à toujours. Quelle sainte et parfaite élévation, et quel bonheur immuable!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.