Le signe caractéristique de ceux qui aiment Dieu est l’obéissance. Lorsque nous jouissons de cette relation intime avec lui, notre amour se manifeste en ce que nous cherchons à connaître les désirs de son cœur. Si Christ m’est précieux, je serais attentif à Sa Parole. Beaucoup de chrétiens n’ont, ni ne gardent ses commandements (Jean 14:21). Si nos oreilles étaient réveillées « chaque matin » (Esaïe 50:4), nous aurions ses commandements et connaîtrions sa pensée et ce qu’Il désire. Comme un fils réfléchi et attentif, je puis découvrir les désirs de mon père. « Le secret de l’Éternel est pour cœur qui le craignent » (Psaumes 25:14).
Mon affaire n’est pas de redresser le monde, mais de marcher comme chrétien en manifestant le caractère de Christ. La chose nécessaire serait de redresser ma propre marche et celle des autres chrétiens. Il n’est pas dangereux, comme on le dit souvent, d’être sur la montagne, mais d’Y avoir été. Lorsque Paul redescendit du troisième ciel, il eut besoin d’une écharde dans la chair. Le danger pour lui était de dire: « Personne d’autre que toi, Paul, n’a été là ! »
Nous sommes devenus des lettres de Christ et nous avons à manifester la vie de Jésus dans nos corps. Tout ce que je fais devrait être l’expression de l’attachement de mon cœur à Christ et Sa manifestation auprès des autres. La mesure de notre marche est ce qui est digne du Seigneur, non de l’homme (Colossiens 1:10).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.