Il nous arrive parfois lorsqu’on regarde la vie des autres, nos amis, nos voisins etc… de rêver d’être et d’avoir ce qu’ils ont, une plus grosse voiture, de beaux enfants obéissant, un super job ou une plus grande maison. Notre insatisfaction nous pousse à envier les autres. A leur ressembler.
Notre problème est que nous ne sommes pas conscients de qui nous sommes en Christ et de ce que nous possédons en Lui. Ce désir d’être comme, nous l’avons tous un jour exprimé de façon légitime ou non, et pendant très longtemps ce fut le problème majeur du peuple d’Israël.

Nous voyons dans l’A.T que dès le début de son alliance avec Dieu, Israël exprimait le désir d’être semblable aux autres nations, or le plan de Dieu était qu’Israël soit Son peuple, un royaume de prêtres, une nation sainte, son enfant (Exode 19.5, Osée 11.1, Dt.1.31).

Ce désir de ressembler aux autres nations se manifestait par la présence d’idoles parmi le peuple malgré l’interdiction formel de Dieu. De sorte que l’idolâtrie fut le péché central et dominant en Israël génération après génération. Dans 1 Samuel 8.1 à 8, Dieu reconnaît que depuis sa sortie d’Egypte le peuple d’Israël ne lui a pas été fidèle et que sont cœur était double. D’où la demande du peuple d’avoir un roi pour gouverner sur eux (verset 5). Or Dieu avait toujours agit ainsi envers eux comme un bon roi qui donna tout pour le bien-être de son peuple, contrairement aux rois de ce monde dont le droit ce résume à un seul mot « prendre » (ch8 11à18). Dieu s’était montré bon et fidèle envers son peuple, mais celui-ci ne l’avait pas reconnu comme tel. Le peuple croyait résoudre ses problèmes en rejetant Dieu, mais la suite des évènements démontre le contraire. Sans Dieu il est impossible de mener à bien sa vie !

Si l’homme croit pouvoir vivre heureux loin de Dieu il se trompe car loin de lui c’est la mort. Ne faisons pas la même erreur que le peuple d’Israël qui par son obstination à causé sa ruine croyant trouver en la personne d’un roi humain le salut (Osée 13.1à11). Sachons trouver en Dieu notre pleine satisfaction, n’allons pas chercher ailleurs ce que lui seul peut nous donner. Que nos décisions et nos choix reflètent notre appartenance à Dieu, confions-lui notre vie entière.

Ma prière est que nous prenions conscience que nous avons tout pleinement reçue en Dieu. Nous sommes heureux parce que nous avons connu que Jésus est le Christ ! Cherchons donc premièrement à vivre sous et selon le règne du véritable Roi qui a sacrifié ce qu’il a de plus précieux son Fils pour notre salut éternel.

Au cours de cette semaine, je vous invite à méditer sur ces deux questions:

Dieu est-il le roi de ma vie ?

Comment son règne est-il manifeste dans ma vie ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.